Jeune créateur né au début des années 90, Jibé Assey ne se limite pas à la définition d’un styliste ou autre spécialité trop limitée et contraire à sa réflexion artistique.
Touche à tout et adepte des matières insolites et des techniques de grand-mère, il aime l’Art sous toutes ses formes, sans doute influencé par les expositions et les musées qu’il fréquente depuis son plus jeune âge.
Après des illustrations de livres pour enfant remarquées par Mme Edmonde Charles-Roux, il obtiendra son Baccalauréat spécialité Histoire des Arts option Arts Plastiques puis se dirigera vers des études de Stylisme-Modélisme et d’Infographisme à l’IICCmode.

Aujourd’hui assistant à la création aux côtés de Gigi Lepage, il réalise des costumes pour l’écran (cinéma, pubs, clips..), la scène et la photographie et poursuit en parallèle son cheminement artistique, primé lors du Grand Prix de peinture de la ville d’Istres 2014.

Après 3 grosses expositions phares dans le sud de la France entre 2015 et 2017, il se lance également de son côté et travaille pour des shows, des théatres, des particuliers et traite toutes les demandes plus ou moins farfelues. Entre costumes, accessoires et Set Design, rien ne saurait lui faire peur tant que la création est au rendez-vous !








Très tôt interrogé par les questions de l’être et du paraître, il est déterminé à vouloir être acteur des nouveautés et influencer le monde à sa manière. Sa réflexion autour de la Métamorphose ne s’arrête pas au simple fait de l’habillement et il trouve sa ligne de conduite dans les grande lignes de la théorie psychanalytique de Sigmund Freud et réinvente
le « Moi » = le Corps,
le « ça » = le vêtement, la seconde peau
et le « Surmoi » = le pourquoi, la relation entretenue entre le corps et son enveloppe.

Le vêtement recouvre son hôte à mi chemin entre l’étouffement et la greffe, les volumes épousent ceux du corps et s’en écartent, se décollent pour en créer d’autres. Est-ce donc le vêtement qui crée de nouvelles formes au corps ou le corps qui vient compléter le vêtement ? Portons-nous un vêtement ou est-ce lui qui nous habille ? Ou nous transforme-t-il malgré nous ?

La métamorphose à toujours fasciné l’Homme et c’est autour de sa réflexion sur le Corps que Jibé Assey est en recherche constante de la question existentielle de l’Humanité énoncée par Paul Gauguin : « Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? »
Est-ce une quête du passé, à la recherche d’une base dont nous sommes issus ou la quête d’un futur vers lequel nous nous tournons ?
Une seule vérité :

«METAMORPHOSE, ET VOUS ?»
«METAMORPH’OSEZ VOUS ?» «METAMORPH’OSEREZ VOUS ?»